L’agriculture, levier de la transformation economique de l’Afrique

L’agriculture est bien l’affaire de tous: son developpement est une condition d’independance nationale car elle permet de s’affranchir de l’insecurite alimentaire qui mine notre souverainete et fait le lit des mouvements de sedition; c’et un moteur de croissance dont

image

l’effet de levier est desormais reconnu par les economistes et les politiques ; c’est le secteur qui offre le plus grand potentiel de lutte contre la pauvrete et les inegalites, car il recele des gisements de productivite dont doivent beneficier ceux qui y travaillent et qui sont les plus defavorise. Enfin les agriculteurs sont les principaux gardiens de notre patrimoine naturel, de nos richesses environnementales et il convient de leur donner des opportunites de conserver et faire fructifier ce capital.
L’histoire de notre continent a ete jalonnee de convoitises pour notre sous-sol. Cela doit constituer un encouragement a mieux prendre en compte les chances offertes par nos ecosystemes diversifies, la relativement faible occupation de nos territoires, la demande alimentaire mondiale croissante et les tendances positives de nouvelles sources de financement du developpement.
Notre role de decideur est de donner les impulsions necessaires pour que nos agriculteurs fassent de leur metier une activite qui genere du bien-etre en zones rurales , reponde au defi de l’emploi et contribue aux attentes de nos concitoyens en matiere de securite, de bien-etre, d’independance.
IBRAHIMA ASSANE MAYAKI, secretaire executif du NEPAD